Grâce à ses technologies innovantes et son expertise approfondie,
Bosch ouvre la voie à la conduite autonome

Centre de téléchargement

Télécharger ici toutes les informations importantes sur la
conduite autonome

Dossier d'information pour les automobilistes

Infografie

Dossier d'information pour les journalistes

Infografie

Au cours des prochaines années, la conduite autonome deviendra une réalité. Des systèmes d'assistance aident d'ores et déjà le conducteur à voyager en tout confort et en toute sécurité. Des véhicules hautement et entièrement automatisés circuleront bientôt sur les routes et voies rapides, et même dans le trafic urbain en dépit de sa grande complexité. Bosch s'emploie avec détermination à transformer cette vision d'avenir en une réalité quotidienne et fait d'ores et déjà figure de leader dans ce domaine. Le leadership de Bosch en matière d'innovation s'étend à tous les domaines clés de la conduite autonome, de la reconnaissance de l'environnement à la conduite à proprement parler en passant par l'intelligence artificielle.

Le véhicule automatisé doit en principe être doté des mêmes capacités qu'un conducteur humain. Il doit pouvoir identifier et comprendre son environnement ("Sense"). Tout comme l'homme fait appel à ses sens, le véhicule automatisé utilise pour ce faire ses capteurs d'environnement. Il doit par ailleurs traiter les informations obtenues et prévoir sa stratégie de conduite ("Think"). Cette tâche est dévolue à l'ordinateur de bord, grâce à des logiciels et des algorithmes intelligents. Pour finir, il doit pouvoir mettre ses roues en mouvement en faisant appel à la force motrice, à l'énergie de braquage et à la force de freinage, afin de mettre en œuvre la stratégie de conduite prévue ("Act"). Les roues de la voiture sont pour ainsi dire ses membres, tandis que les sous-systèmes d'accélération, de direction et de freinage sont ses muscles. Les conduites électroniques sont ses voies nerveuses, envoyant des impulsions aux sous-systèmes sous forme de données et les invitant à agir.

Grâce à ses solutions et à son expertise dans l'ensemble des trois domaines (Sense, Think et Act), Bosch a tous les atouts en main pour révolutionner peu à peu la mobilité avec ses technologies automatisées.

voyager plus détendu

En mode automatisé, le conducteur peut mettre à profit le temps ainsi gagné pour se détendre, travailler, communiquer ou se distraire.


rouler plus en sécurité

Les véhicules automatisés ne se fatiguent jamais et peuvent détecter les situations critiques à un stade beaucoup plus précoce et mieux les éviter que les humains.

une plus grande fluidité du trafic

Les véhicules automatisés peuvent circuler à une moindre distance du véhicule qui les précède et permettent ainsi une utilisation optimale des routes très fréquentées notamment.


circuler plus efficacement

Les véhicules automatisés peuvent effectuer leurs trajets en se coordonnant de manière optimale et économiser ainsi du carburant.

Ce vers quoi évolue le monde mobile

Les premières étapes de la conduite autonome sont d'ores et déjà devenues une réalité et ouvrent la voie à la mobilité du futur.

Imaginez que vous puissiez utiliser le temps de trajet jusqu'au bureau pour prendre votre petit déjeuner et lire le journal en toute détente à bord de votre voiture. Finis les embouteillages, et votre voiture vous conduit où vous voulez, en mode entièrement automatisé. Et tout cela de manière beaucoup plus sûre qu'aujourd'hui : les véhicules automatisés peuvent réduire considérablement le nombre d'accidents. Ils sont capables d'identifier et d'éviter les situations potentiellement critiques bien plus tôt que ne le ferait un être humain. Ils respectent fidèlement les règles de circulation sans ressentir de fatigue. Ils sont par ailleurs capables de réagir beaucoup plus vite qu'un conducteur humain en cas d'urgence.

Avec l'interconnexion croissante, la mobilité va connaître une évolution encore plus profonde : lorsque les véhicules automatisés communiqueront directement ou via le cloud, ils pourront effectuer leurs trajets en se coordonnant de manière optimale et éviter les embouteillages. Le trafic sera plus fluide et les espaces disponibles seront mieux utilisés. La conduite autonome améliorera ainsi la capacité des routes, mais réduira aussi la consommation de carburant et les émissions.

Sense, Think, Act : Ce que la voiture automatisée doit maîtriser

Pour que les véhicules automatisés puissent conduire aussi bien, voire mieux qu'un être humain, ils doivent présenter trois aptitudes essentielles : Ils doivent identifier et interpréter leur environnement et déduire une stratégie de conduite appropriée sur la base de ces informations, pour ensuite l'exécuter de manière sûre et fiable.

Ce processus de trois phases, à savoir détection (Sense), traitement (Think) et action (Act) nécessite une association très élaborée de matériels et logiciels. La gamme Bosch couvre toutes les technologies requises et l'entreprise s'emploie avec détermination à les perfectionner pour parvenir dans le futur à des degrés d'automatisation encore supérieurs.

Sense

La voiture automatisée identifie et interprète son environnement

Les capteurs d'environnement fournissent les informations grâce auxquelles la voiture automatisée peut détecter son environnement complet. En association avec des cartes numériques à haute résolution, ils lui permettent par ailleurs de connaître en permanence sa position exacte. Les capteurs observent également le conducteur en continu pour établir s'il est en mesure de reprendre les commandes en cas de besoin. Grâce aux services connectés, le véhicule connaît même l'état des routes sur les prochains tronçons, pouvant ainsi adapter son style de conduite en conséquence, en présence de verglas par exemple. Bosch dispose d'ores et déjà des technologies requises pour la détection de l'environnement et fabrique bon nombre d'entre elles en série dans le cadre des systèmes d'assistance au conducteur.

En savoir plus sur Sense

Think

Le véhicule automatisé apprend et prévoit

La voiture automatisée décide en temps réel de la meilleure stratégie de conduite à adopter pour répondre à la situation actuelle et parvenir à destination. Cette tâche est menée à bien par l'ordinateur de bord, à l'aide des données fournies par les capteurs d'environnement qui sont traitées par le logiciel et interprétées. Grâce au recours à l'intelligence artificielle lors du développement des logiciels, le véhicule apprend par ailleurs à toujours mieux comprendre son environnement. Le logiciel distingue différents objets tels que piétons, cyclistes, bâtiments ou encore d'autres véhicules, et apprend à connaître leurs comportements caractéristiques. Cela permet au véhicule de faire des prévisions fiables et d'adopter une conduire sûre et prédictive.

En savoir plus sur Think

Act

Le véhicule automatisé circule en toute sécurité

L'ordinateur de bord central calcule les valeurs grâce auxquelles le système d'entraînement, de freinage ou de direction réalisera les différentes manœuvres telles que changement de voie ou virage. Quelle est la trajectoire à suivre, quelle doit être l'intensité de l'accélération ou du freinage ? Les systèmes et composants essentiels à la sécurité sont soumis à des exigences particulièrement strictes pour la conduite autonome, et doivent de ce fait être redondants : si l'un des systèmes n'est plus en mesure d'assurer sa fonction, celle-ci sera réalisée par un système de secours. Bosch dispose déjà de solutions système redondantes pour la direction et le frein.

En savoir plus sur Act

Les grandes étapes de la conduite autonome

Les exigences complexes en matière de conduite autonome ne peuvent pas être maîtrisées par une entreprise seule. C'est pourquoi Bosch a conclu des partenariats stratégiques avec d'autres entreprises et lancé de nombreux projets pilotes et de recherche. Leur implication commune couvre de nombreux aspects de la conduite autonome : du développement de capteurs de caméra hautes performances et de systèmes de bord connectés au système complet de conduite autonome pour la ville en passant par l'élaboration de cartes numériques détaillées.

Tandis qu'un certain nombre de projets reposent sur des technologies existantes, des capteurs par exemple, d'autres sont clairement axés sur le développement de technologies d'avenir. Tous les accords de partenariat visent à créer des synergies en matière de développement et contribuent à une mise en circulation rapide et sûre de véhicules automatisés.

Bosch, Vodafone et Huawei permettent à des voitures intelligentes de communiquer

Bosch teste aux côtés de ses partenaires la communication entre les voitures, et entre les voitures et l'environnement, via la téléphonie mobile 5G.

La téléphonie mobile intelligente peut contribuer à désamorcer des situations critiques, évitant ainsi d'éventuels accidents. La technologie s'appelle Cellular-V2X (Vehicle-to-Everything) et porte sur la communication entre une voiture et les autres véhicules et l'environnement par téléphonie mobile. Bosch, Vodafone et Huawei testent cette nouvelle technologie performante en conditions réelles depuis février 2017, une première en Europe. Les tests sont réalisés sur l'autoroute A9 en Bavière, avec les premiers modules d'essai 5G. La communication directe fournit des informations supplémentaires, sur ce qui se passe par exemple dans les zones d'intersection à faible visibilité ou à côté et derrière le véhicule sur autoroute. La nouvelle téléphonie mobile ouvre ainsi la voie à la conduite autonome.

En savoir plus

Bosch entre au capital du fournisseur de cartes HERE

Des cartes numériques d'une grande précision constituent une condition essentielle à la conduite autonome.

Bosch acquiert 5 % de HERE Technologies, un fournisseur mondial de cartes numériques et de services basés sur la localisation. Cette opération permet à Bosch de renforcer son activité services. Grâce au soutien de Bosch, HERE se rapproche quant à lui un peu plus de son objectif, qui est de proposer des services en temps réel basés sur des données destinés également à des secteurs autres que l’industrie automobile. La collaboration entre Bosch et HERE s’articulera autour de plateformes ouvertes pour tous les clients, dans les secteurs hors automobile mais aussi et surtout dans le secteur automobile, et pour la mobilité qui est de plus en plus connectée et automatisée. Pour que les voitures puissent à l’avenir circuler de manière autonome, elles devront disposer de cartes d’une grande précision.

En savoir plus

Bosch et TomTom travaillent à la réalisation d'une carte pour la conduite autonome à l'aide de signaux radar

Percée dans le développement de cartes à haute résolution pour la conduite autonome.

Bosch et le fournisseur néerlandais d'informations cartographiques et routières TomTom ont réalisé une avancée majeure dans le développement de cartes à haute résolution pour la conduite autonome. L'entreprise de technologies et de services a réalisé une première mondiale : sur la base de signaux radar, elle est parvenue à créer la couche de localisation indispensable à ces cartes. La "Radar Road Signature" de Bosch se compose de milliards de points de réflexion individuels, qui apparaissent partout où des signaux radar se heurtent par exemple à des glissières de sécurité ou des panneaux de signalisation, reproduisant ainsi le tracé d'une route. Les voitures automatisées peuvent ainsi déterminer leur position dans la voie de circulation à quelques centimètres près.

En savoir plus

Bosch travaille avec un partenaire à une nouvelle technologie de caméra pour voitures automatisées

Ensemble, Bosch et Sony travaillent au développement de capteurs de caméra innovants.

Un aveuglement soudain et une visibilité réduite : c'est une situation que les automobilistes connaissent bien lorsque le soleil est bas par une journée ensoleillée. Il leur arrive également de devoir conduire en aveugle sur une courte distance à la sortie d'un tunnel, du fait du contre-jour. Lorsqu'elles sont mauvaises ou changeantes, les conditions de luminosité mettent l’œil humain à rude épreuve, mais aussi les capteurs vidéo utilisés pour les systèmes d'assistance au conducteur et la conduite autonome. Afin d'améliorer encore les capteurs, Bosch et Sony Semiconductor Solutions ont conclu un accord de coopération. Ensemble, les deux entreprises travaillent au développement d'une technologie de caméra très innovante, qui permet aux voitures de détecter leur environnement de manière fiable, même lorsque les conditions de luminosité sont mauvaises.

En savoir plus

Bosch a lancé une initiative portant sur la conduite autonome en Chine

Bosch coopère avec des entreprises chinoises pour permettre la conduite autonome en Chine.

La conduite autonome ne peut pas encore véritablement décoller en Chine faute de concepts prometteurs sur la façon de créer des cartes d'une grande précision et actualisées en permanence. Bosch entend y remédier en concluant un accord de coopération avec le Groupe Internet chinois Baidu et les fournisseurs de cartes AutoNavi et NavInfo. Ensemble, les quatre partenaires travaillent à une solution pour utiliser les informations des capteurs radar et vidéo Bosch qui équipent les véhicules pour établir et actualiser des cartes. Compatibles avec les données cartographiques des trois partenaires, les données fournies par les capteurs Bosch serviront surtout à l'autolocalisation des véhicules automatisés, qui revêt une importance majeure.

En savoir plus

Bosch et Daimler coopèrent sur la conduite entièrement automatisée et sans conducteur

Bosch et Daimler regroupent leurs compétences pour permettre la conduite autonome en ville d'ici 10 ans.

Bosch et Daimler ont conclu un accord de coopération de développement, qui vise à introduire la conduite entièrement automatisée et sans conducteur en milieu urbain au début de la prochaine décennie. L'objectif est de développer conjointement les logiciels et algorithmes nécessaires à un système de conduite autonome. Le projet allie les compétences en matière de véhicule global du constructeur automobile premium et leader mondial aux compétences système et matérielles du premier équipementier au monde. Les synergies ainsi créées doivent permettre un lancement en série aussi sûr et précoce que possible de cette technologie.

En savoir plus

Vous trouverez d'autres communiqués de presse sur la conduite autonome dans le Bosch Media Service, sous la rubrique "Mobilité automatisée".

Accéder au Bosch Media Service

Projets de recherche

Bosch initie, dirige et soutient divers projets de recherche afin de créer les bases techniques de la conduite autonome et de tester rapidement différents concepts.

MEC-View – Reconnaissance d'objets basée sur Mobile Edge Computing pour la conduite hautement et entièrement automatisée

Financé par le Ministère fédéral de l'Economie et de l'Energie (BMWi), le projet MEC-View ouvre la voie à la conduite hautement automatisée dans des scénarios de circulation urbaine complexes, comme l'accès automatisé à une route prioritaire. L'objectif de MEC-View est d'accroître la sécurité et l'efficacité du trafic en zone urbaine.

Les véhicules automatisés sont équipés de différents systèmes de capteurs tels que caméras et capteurs radar. Ils permettent une vue panoramique sur 360°. Cependant, le véhicule ne peut pas détecter la présence d'un cycliste derrière un camion à un carrefour, ou celle d'un piéton au coin d’une rue.

Des municipalités équiperont à l'avenir des lampadaires et zones essentielles pour le trafic de caméras vidéo et autres capteurs. Le projet MEC-View permettra d'utiliser leurs données pour la conduite hautement automatisée en zone urbaine.

Les universités de Duisburg-Essen et d'Ulm et les sociétés Daimler, Nokia, Osram, TomTom et IT-Designers font partie des partenaires de Bosch dans le cadre de ce projet collectif coordonné par Bosch. La ville d'Ulm est partenaire associé dans le cadre de ce projet.

En savoir plus

Initiative de recherche Ko-HAF

Dans le cadre de l'initiative de recherche baptisée "Conduite coopérative hautement automatisée" ou Ko-HAF, Bosch travaille aux côtés d'autres équipementiers, constructeurs et partenaires publics au développement de la conduite autonome. Ce projet bénéficiant de subventions publiques vise à maîtriser les enjeux de la conduite hautement automatisée, durant laquelle le conducteur n'est plus tenu de surveiller le système en permanence. Mais cela nécessite des dispositions techniques. C'est pourquoi dans le cadre du projet Ko-HAF qu'il dirige, le Groupe Bosch étudie une solution backend qui fournira des informations plus complètes sur l'environnement actuel du véhicule, par exemple sur l'infrastructure de transport.

Des partenaires issus de l'industrie, la gestion des routes et la recherche

Le consortium à l'origine de l'initiative de recherche Ko-HAF est composé de constructeurs automobiles, d'équipementiers automobiles et de partenaires issus de la gestion des routes et de la recherche. Avec un budget total de 36,3 millions d'euros, Ko-HAF est un projet d'envergure et d'une grande importance stratégique pour la mise en œuvre de l'une des tendances majeures au sein de la branche automobile. Il bénéficie du soutien du Ministère fédéral de l'Economie et de l'Energie (BMWi) à hauteur de 16,9 millions d'euros, dans le cadre de son programme "Nouvelles technologies de véhicules et de systèmes". L'achèvement du projet Ko-HAF est prévu pour novembre 2018.

> En savoir plus

AMALTHEA4public

Avec la tendance actuelle à la conduite autonome, les ordinateurs individuels doivent faire tourner un nombre croissant de logiciels et le système global devient beaucoup plus complexe. Aussi les systèmes embarqués devront-ils à l'avenir disposer d'une puissance de calcul accrue. Bosch dirige actuellement une équipe de recherche internationale qui s'emploie à poser les bases d'une utilisation particulièrement efficace de matériels de pointe et très performants :

Le projet AMALTHEA4public rassemble 21 partenaires de différents pays : Allemagne, Suède, Espagne et Turquie. Les partenaires allemands du projet se concentrent prioritairement sur les exigences de l'industrie automobile. Le projet AMALTHEA4public se poursuit jusqu'en août 2017.

> En savoir plus

AdaptIVe − Automated Driving Applications & Technologies for Intelligent Vehicles

Les systèmes automatiques d'assistance au conducteur pourront à l'avenir contribuer à améliorer la sécurité routière en fournissant une aide optimale au conducteur et en réduisant les erreurs de conduite. A l'avenir, ces systèmes devraient également améliorer l'efficacité des transports. La conduite autonome permettra en effet une adaptation optimale de la vitesse des différents véhicules les uns par rapport aux autres, et donc une optimisation de l'ensemble du flux de circulation.

La vaste initiative de recherche "AdaptIVe" est prévue pour une durée de 42 mois, durant laquelle les partenaires du consortium développeront et testeront de nouvelles fonctions destinées aux véhicules particuliers et camions. Les activités englobent la conduite partiellement et hautement automatisée sur autoroute, en environnement urbain et durant les manœuvres de stationnement.

Le projet est axé sur une coopération idéale entre le conducteur et le système d'assistance, en faisant appel à des capteurs améliorés, des technologies automobiles coopératives et des algorithmes adaptatifs pour déterminer le degré idéal d'automatisation du véhicule en fonction d’une situation donnée.

Sept véhicules particuliers et un camion seront dotés de différentes combinaisons de fonctions automatiques. Au-delà du développement technique, cette initiative vise également à étudier le contexte légal pour les constructeurs automobiles et les conducteurs, en termes notamment de responsabilité du fait des produits et de code de la route.

Dirigé par Volkswagen, le consortium de recherche européen se compose des dix plus grands constructeurs automobiles, d'équipementiers, d'instituts de recherche et d'universités, ainsi que de petites et moyennes entreprises. Le projet bénéficie d'un budget de 25 millions d'euros, qui est financé par la Commission européenne.

Le consortium "AdaptIVe" est constitué des partenaires suivants :

constructeurs automobiles : Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, BMW Forschung und Technik GmbH, Centro Ricerche Fiat SCPA, Daimler AG, Adam Opel AG, Peugeot Citroën Automobiles S.A., RENAULT s.a.s. represented by GIE Regienov, Volkswagen AG, Volvo Personvagnar AB, Volvo Group, Ford Research and Advanced Engineering Europe ;

Equipementiers : Robert Bosch GmbH, Continental, Delphi Deutschland GmbH ;

Instituts de recherche et universités : Bundesanstalt für Straßenwesen, Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt e. V., Institute of Communication and Computer Systems, Nederlandse Organisatie Voor Toegepast Natuurwetenschappelijk Onderzoek –TNO, Fundación para la Promoción de la Innovación, Investigación y Desarrollo Tecnológico en la Industria de Automoción de Galicia, Chalmers tekniska hoegskola, Rheinisch-Westfälische Technische Hochschule Aachen, University of Leeds, Lunds Universitet, Università degli Studi di Trento, Julius-Maximilians-Universität Würzburg ;

Petites et moyennes entreprises : Alcor, European Center for Information and Communication Technologies GmbH, WIVW Würzburger Institut für Verkehrswissenschaften GmbH.

> En savoir plus

UR:BAN – Espace urbain : Systèmes d'assistance adaptés à l'utilisateur et gestion du réseau

Trente partenaires de l'industrie automobile et de l'industrie de la sous-traitance, sociétés d'électronique et de communication, éditeurs de logiciels, universités, instituts de recherche et villes se sont regroupés au sein du projet collectif UR:BAN afin de développer des systèmes d'assistance au conducteur et de gestion du trafic pour la ville. L'accent est mis sur l'homme et ses divers rôles dans le système de transport : conducteur, cycliste, piéton ou encore planificateur des transports.

Projet "Assistance cognitive" (AC)

Bosch est partenaire du projet "Assistance cognitive". L'objectif du projet est d'accroître la sécurité routière en ville. L'accent est mis sur l'assistance apportée au conducteur dans les situations complexes, par exemple aux intersections en présence de piétons et de cyclistes, dans les rues étroites, en cas de croisement de véhicules et lors d'un changement de voie. Les nouvelles technologies de capteurs permettent désormais de bénéficier d'une vision panoramique en ville. Les collisions peuvent être évitées grâce au freinage automatique, mais aussi par des manœuvres d'évitement. Ces tâches sont également envisagées d'un point de vue légal et s'accompagnent d'une évaluation du champ d'action.

> En savoir plus

simTD – Mobilité intelligente et sûre – Essai de terrain en Allemagne

Le projet de recherche simTD vise à façonner la mobilité intelligente et sûre de demain en étudiant et testant la communication Car-to-X et ses applications.

Le projet simTD prend également en compte les résultats de projets de recherche antérieurs. Des scénarios de trafic réalistes ont pour ce faire été intégrés dans une vaste infrastructure tout autour de Francfort, en Allemagne, dans le cadre d'un essai de terrain. L'objectif recherché était de créer les conditions politiques, économiques et technologiques d'une introduction réussie de la communication Car-to-X. Différentes fonctions simTD ont également été évaluées lors de simulations de conduite et de trafic.

L'un des plus importants essais de terrain au monde mené dans le cadre du projet de recherche a permis de démontrer l'aptitude de la communication Car-to-X à faciliter la vie au quotidien. Les échanges d'informations entre véhicules et entre les véhicules et l'infrastructure de transport peuvent largement contribuer à accroître la sécurité, le confort et l'efficacité au sein de la circulation routière.

simTD est un projet conjoint mené par des constructeurs automobiles, équipementiers, entreprises de communication et instituts de recherche allemands de tout premier plan, ainsi que des organismes publics. Le projet est financé et soutenu par les Ministères fédéraux de l'Economie et de la Technologie (BMWi), de la Formation et de la Recherche (BMBF), et des Transports, de la Construction et de l'Urbanisme (BMVBS).

> En savoir plus

CONVERGE − COmmunication Network VEhicle Road Global Extension

Dans le cadre de l'initiative de recherche CONVERGE lancée le 1er août 2012, 14 partenaires issus de l'industrie automobile, de la branche électronique, des télécommunications et des logiciels, de la science ainsi qu'un exploitant d'infrastructure routière ont développé un réseau intégré Car-to-X qui interconnecte tous les acteurs en couvrant tous les niveaux de compétences et tous les systèmes.

Le projet s'est achevé mi-2015.

Le projet était financé par les Ministères fédéraux de la Formation et de la Recherche (BMBF) et de l'Economie et de la Technologie (BMWi).

> En savoir plus

V-Charge

Le projet V-Charge s'appuyait sur la vision selon laquelle la mobilité allait considérablement évoluer au cours des années à venir du fait de la nécessaire réduction des émissions de CO2 et de la consommation d'énergie. Cette évolution nécessite de nouveaux concepts permettant de combiner au mieux les transports publics et individuels, ainsi que l'introduction de voitures électriques dont la recharge doit être coordonnée. Un scénario typique d'un tel concept serait par exemple la dépose automatique d'un véhicule devant une gare et la recharge de sa batterie sans que le conducteur ait à se soucier de chercher un emplacement de stationnement ou de recharger la batterie.

Ces nouveaux concepts de mobilité nécessitent notamment des technologies telles que la conduite autonome dans des zones identifiées. L'objectif de ce projet était de développer un système de véhicule intelligent de ce type, c'est-à-dire une assistance au conducteur élargie en environnement urbain.

> En savoir plus

Contact +33 (0)811 224 225
Lancer la requête
Motif de votre question
Suite
Votre message
Suite
Informations personnelles
Suite
Fermer
Salons et congrès

Venez y rencontrer
nos experts.

Accéder à la synthèse
Espace médias

Téléchargez des informations complémentaires sur le sujet.

Informations complémentaires
Espace médias
Synthèse des sujets abordés et communiqués de presse