Act : Bosch fait de la conduite autonome une réalité, et en toute fiabilité

Centre de téléchargement

Télécharger ici toutes les informations importantes sur
la conduite autonome

Dossier d'information pour les automobilistes

Document disponible en anglais

Infografie "Act"

Dossier d'information pour les journalistes

Document disponible en anglais

Infografie "Act"

Lorsque la voiture circule en mode autonome, la sécurité constitue la première des priorités.

Un véhicule hautement ou entièrement automatisé connaît son itinéraire, freine et accélère automatiquement, tandis que le conducteur peut se détendre. Les paramètres exacts de chaque manœuvre de conduite à réaliser lui sont fournis par l'ordinateur de bord. Véritable cerveau de la voiture intelligente, cet ordinateur de bord utilise un large éventail d'informations pour calculer la stratégie de conduite optimale. Cela inclut les données fournies par les capteurs d'environnement et analysées, ainsi que des cartes numériques en temps réel contenant des informations sur l'état des routes, les conditions de circulation ou les conditions météorologiques.

La mise en œuvre en toute fiabilité de la stratégie de conduite calculée ("Act") incombe à l'entraînement, à la direction et aux freins. Ils sont pour ainsi dire les muscles de la voiture, qui transmettent la force motrice, de freinage ou de braquage à ses membres, à savoir les roues, les faisant ainsi rouler sur la route. Les impulsions sont transmises par des câbles électroniques qui, à l'instar des voies nerveuses du corps humain, invitent les différents systèmes à agir.

La conduite autonome est particulièrement contraignante en termes de sécurité des composants et sous-systèmes du véhicule. C'est pourquoi Bosch propose d'ores et déjà des solutions pour les fonctions de sécurité, qui offrent une protection maximale contre d'éventuelles défaillances grâce à une conception redondante du système.

Identifier les risques

Rien n'échappe au véhicule grâce à ses capteurs d'environnement ; il peut détecter les dangers à un stade précoce afin de les éviter.

anticipation

Le véhicule connaît l'état des routes sur les prochains tronçons, comme par exemple la présence de verglas ou de pluie, et peut adapter son style de conduite ou son itinéraire en temps utile.

Le véhicule intelligent anticipe largement, tout en s'adaptant en permanence

Le véhicule automatisé réagit non seulement à la situation actuelle, mais anticipe également en calculant la probabilité de modifications.

La stratégie de conduite décide de la façon dont le véhicule automatisé doit se comporter dans le trafic et détermine les valeurs requises pour le piloter. Le véhicule doit être en mesure de prendre en charge des tâches qui relèvent déjà du défi pour l'homme. Il doit décider lui-même de sa trajectoire et du moment où il doit accélérer, freiner et braquer, le tout sur la base d'informations qui évoluent très vite. Le système doit donc calculer l'itinéraire en tenant compte de l'ensemble de son environnement et piloter la voiture avec rapidité, sécurité et précision.

Sa connaissance de l'état actuel des routes, avec par exemple la présence de verglas, permet au véhicule d'ajuster sa stratégie de conduite en conséquence et de réduire sa vitesse pour franchir la zone verglacée.

Comme il détecte et analyse en permanence sa propre position et l'ensemble de son environnement sur 360°, il est également capable de contourner les obstacles ou de changer de voie de manière autonome. Et du fait de sa capacité à apprendre le comportement caractéristique des objets grâce à l'intelligence artificielle de son logiciel, il peut également anticiper les situations critiques et réagir à un stade précoce, par exemple en activant le système de freinage lorsqu'un piéton s'apprête à traverser la chaussée.

Des systèmes redondants protègent la voiture autonome contre toute défaillance

Deux vaut mieux qu'un : Redondance du système pour la conduite autonome

La conduite hautement automatisée, et tout particulièrement la conduite entièrement automatisée ne nécessitent plus aucune surveillance de la part du conducteur. Si la responsabilité de la conduite incombe au véhicule automatisé, se pose alors la question de la sécurité. Même si le risque de défaillance du système et de composants individuels est réduit au minimum, il ne peut cependant pas être entièrement exclu. En cas de défaillance du système, il faut donc que le véhicule puisse passer dans un état sécurisé sans intervention du conducteur.

C'est pourquoi Bosch a conçu des solutions qui protègent le système automatisé des défaillances. Les sous-systèmes essentiels à la sécurité tels que la direction, les freins, le réseau de bord et le traitement des données sont redondants et pilotés indépendamment les uns des autres. En cas de défaillance d'un système, il y a de ce fait toujours un autre système, indépendant du premier, qui est en mesure de prendre en charge la tâche et d'immobiliser par exemple le véhicule en toute sécurité dans les situations critiques.

Pour sécuriser le système de freinage, Bosch dispose déjà d'une solution redondante : le servofrein électromécanique iBooster et le système de régulation de freinage ESP® peuvent freiner le véhicule indépendamment l'un de l'autre jusqu'à son arrêt complet, sans que le conducteur ait à intervenir. Le système de direction fait également partie des technologies clés pour la conduite autonome. Le système de direction électrique Servolectric® développé par Bosch répond à toutes les exigences de sécurité en matière de conduite hautement automatisée.

Les voitures automatisées doivent présenter trois aptitudes essentielles : Elles doivent identifier et interpréter leur environnement (Sense), faire des prévisions sur la base de ces informations et en déduire une stratégie de conduite appropriée (Think), pour ensuite l'exécuter de manière sûre et fiable (Act). L'environnement direct est détecté grâce à une association de capteurs d'environnement tels que caméra, radar et ultrasons. L'intelligence du véhicule, qui lui permet de comprendre son environnement et de trouver la stratégie de conduite optimale, réside en revanche dans des logiciels et algorithmes utilisant les informations fournies par les capteurs et les données d'autres systèmes interconnectés.

Des systèmes tels que l'entraînement, la direction et les freins veillent ensuite à ce que la stratégie de conduite déterminée soit mise en œuvre sur la route. Ce processus de trois phases, à savoir détection, traitement et action, se poursuit en continu tout au long du trajet. Appliqué à l'homme, ce processus s'apparente aux interactions qui interviennent en permanence au sein du corps humain, avec les organes sensoriels qui reçoivent des stimuli traités par le cerveau, et les voies nerveuses, muscles et membres qui transforment les signaux de commande du cerveau en mouvements.

En savoir plus sur Sense

Contact +33 (0)811 224 225
Lancer la requête
Motif de votre question
Suite
Votre message
Suite
Informations personnelles
Suite
Fermer
Salons et congrès

Venez y rencontrer
nos experts.

Accéder à la synthèse
Espace médias

Téléchargez des informations complémentaires sur le sujet.

Informations complémentaires
Espace médias
Synthèse des sujets abordés et communiqués de presse