L'automatisation est en marche –
avec sécurité et confort

La conduite automatisée constitue la technologie clé
de la mobilité de demain. Découvrez ici ce qui nous motive,
l'état d'avancement de la technique et son évolution future.

Notre motivation : chaque accident est un de trop

La conduite automatisée chez Bosch

L'homme demeure la première cause d'accident. Près de 90 % des accidents de la route sont dus à une erreur humaine : absence de détection des risques ou mauvaise appréciation des situations, ou encore réaction trop lente ou inappropriée du conducteur. La clé réside dans une automatisation plus poussée qui permet de réduire considérablement la fréquence des accidents, et donc le nombre de victimes et l'importance des dommages matériels. Les véhicules automatisés sont capables d'identifier et d'éviter les situations potentiellement critiques bien plus tôt que les êtres humains. Ils s'en tiennent avec fiabilité aux règles de circulation en vigueur sans montrer de signes de fatigue, sans s'ennuyer et sans manifester de réactions émotionnelles.

moins d'accidents

Les véhicules automatisés ne se fatiguent jamais et peuvent détecter les situations critiques beaucoup plus tôt et mieux que l'homme.


une meilleure

utilisation de l'espace

Les véhicules automatisés peuvent circuler à une moindre distance du véhicule qui précède et donc mieux utiliser la capacité des routes, notamment pour les routes très fréquentées.

une baisse de la consommation

et des émissions grâce un meilleur flux du trafic, car les véhicules automatisés peuvent mieux coordonner leurs trajets.


plus de

temps

En fonctionnement automatisé, le conducteur peut utiliser le temps ainsi libéré pour se détendre, travailler, communiquer ou encore se divertir.

Les grandes étapes de la conduite automatisée

Bosch et TomTom travaillent à la réalisation d'une carte pour la conduite automatisée à l'aide de signaux radar

Bosch et le fournisseur néerlandais d'informations cartographiques et routières ­TomTom ­ ont réalisé une avancée majeure dans le développement de cartes à haute résolution pour la conduite automatisée. L'entreprise de technologies et de services a réalisé une première au monde : sur la base de signaux radar, elle est parvenue à créer la couche de localisation indispensable à ces cartes. La "Radar Road Signature" ou signature radar de la route de Bosch se compose de milliards de points de réflexion individuels, qui apparaissent partout où des signaux radar se heurtent par exemple à des glissières de sécurité ou panneaux de signalisation, reproduisant ainsi le tracé d'une route. Les voitures automatisées peuvent ainsi déterminer leur position dans la voie de circulation à quelques centimètres près.

En savoir plus

Bosch travaille avec un partenaire à une nouvelle technologie de caméra pour voitures automatisées

Un aveuglement soudain et une visibilité réduite : c'est une situation que les automobilistes connaissent bien lorsque le soleil est bas par une journée ensoleillée. Il leur arrive également de devoir conduire en aveugle sur une courte distance à la sortie d'un tunnel, du fait du contre-jour. Lorsqu'elles sont mauvaises ou changeantes, les conditions de luminosité mettent l’œil humain à rude épreuve, mais aussi les capteurs vidéo utilisés pour les systèmes d'assistance au conducteur et la conduite automatisée. Afin d'améliorer encore les capteurs, Bosch et Sony Semiconductor Solutions ont conclu un accord de collaboration. Ensemble, les deux entreprises travaillent au développement d'une technologie de caméra très innovante, qui permet aux voitures de détecter leur environnement de manière fiable, même lorsque les conditions de luminosité sont mauvaises.

En savoir plus

Bosch lance une initiative sur la conduite automatisée en Chine

La conduite automatisée ne peut pas encore véritablement décoller en Chine faute de concepts prometteurs sur la façon de créer des cartes d'une grande précision et actualisées en permanence. Bosch entend y remédier en concluant un accord de coopération avec le Groupe Internet chinois Baidu et les fournisseurs de cartes AutoNavi et NavInfo. Ensemble, les quatre partenaires travaillent à une solution pour utiliser les informations des capteurs radar et vidéo Bosch qui équipent les véhicules pour établir et actualiser des cartes. Compatibles avec les données cartographiques des trois partenaires, les données fournies par les capteurs Bosch serviront surtout à l'autolocalisation des véhicules automatisés, qui revêt une importance majeure.

En savoir plus

Bosch et Daimler coopèrent sur la conduite entièrement automatisée et sans conducteur

Bosch et Daimler ont conclu un accord de coopération de développement, qui vise à introduire la conduite entièrement automatisée et sans conducteur en milieu urbain au début de la prochaine décennie. L'objectif est de développer conjointement les logiciels et algorithmes nécessaires à un système de conduite autonome. Le projet allie les compétences en matière de véhicule global du constructeur automobile premium et leader mondial aux compétences système et matériel du premier équipementier au monde. Les synergies ainsi créées doivent permettre un lancement en série aussi sûr et précoce que possible de cette technologie.

En savoir plus

Bosch revisite la sécurité de conduite

D'ici quelques années seulement, la conduite automobile aura radicalement changé. Au début de la prochaine décennie, Bosch lancera sur le marché un système qui permettra aux véhicules particuliers de circuler de manière entièrement autonome sur autoroute ou sur les routes assimilables à des autoroutes. Cela renforcera la sécurité routière, mais aussi et surtout ouvrira de nouvelles possibilités aux conducteurs. Bosch a présenté sa vision des futures relations entre la voiture et son conducteur en octobre 2016 à Melbourne, Australie, à bord d'un véhicule d'essai. L'élément central est constitué d'une IHM (Interface Homme Machine) moderne pour commander le véhicule. Ensemble, cette IHM et l'interconnexion de la voiture avec Internet offriront une toute nouvelle expérience de conduite aux automobilistes.

En savoir plus

La modification de la Convention de Vienne ouvre la voie à la conduite automatisée

L’entrée en vigueur le 23 mars 2016 de modifications à la Convention de Vienne sur la circulation routière a marqué une étape réglementaire importante vers le déploiement des technologies de conduite automatisée. Depuis cette date, les technologies de conduite automatisée qui transfèrent les tâches de conduite au véhicule sont explicitement autorisées sur les routes, à condition qu'elles soient conformes aux réglementations des Nations Unies sur les véhicules ou qu’elles puissent être contrôlées, voire désactivées par le conducteur.

En savoir plus

Bosch réalise également des tests sur les routes japonaises

Outre l'Allemagne et les Etats-Unis, Bosch teste également la conduite automatisée au Japon. Son objectif est dans un premier temps de développer le pilote d'autoroute. A compter de 2020, il permettra aux véhicules particuliers de circuler de manière autonome sur autoroute ou sur les routes assimilables à des autoroutes. Avec son mode de circulation à gauche et son trafic complexe, le Japon fournira de précieuses indications pour le développement. Près de 2500 ingénieurs Bosch répartis dans le monde entier s'emploient à perfectionner les systèmes d'assistance au conducteur, et donc la conduite automatisée. Tout comme en Allemagne et aux Etats-Unis, l'équipe japonaise fait circuler des véhicules de test automatisés sur la voie publique. Les essais de conduite sont réalisés sur les voies rapides autour des villes de Tohoku et Tomei, dans les préfectures de Tochigi et Kanagawa, ainsi que sur les sites d'essai Bosch de Shiobara et de Memanbetsu.

En savoir plus

Projets de recherche

Initiative de recherche Ko-HAF

Dans le cadre de l'initiative de recherche baptisée "Conduite coopérative hautement automatisée" ou Ko-HAF, Bosch travaille aux côtés d'autres équipementiers, constructeurs et partenaires publics au développement de la conduite automatisée. Ce projet bénéficiant de subventions publiques vise à maîtriser les enjeux de la conduite hautement automatisée, durant laquelle le conducteur n'est plus tenu de surveiller le système en permanence. Mais cela nécessite des dispositions techniques. Aussi Bosch travaille-t-il dans le cadre du projet Ko-HAF – dont il assure le leadership – au développement d'une solution backend pour collecter et mettre à disposition des informations sur l'environnement actuel du véhicule, par exemple sur l'infrastructure routière.

Partenaires issus du monde de l'industrie, de l'administration et de la recherche

Le consortium créé autour de l'initiative de recherche Ko-HAF est constitué de constructeurs automobiles, d'équipementiers automobiles et de partenaires issus de l'administration des routes et de la recherche. Avec un budget total de 36,3 millions d'euros, Ko-HAF est un projet d'envergure et d'une grande importante stratégique pour la mise en œuvre de l'une des tendances majeures au sein de la branche automobile. Il bénéficie du soutien du Ministère fédéral de l'Economie et de l'Energie (BMWi) à hauteur de 16,9 millions d'euros, dans le cadre de son programme "Nouvelles technologies de véhicules et de systèmes". L'achèvement du projet Ko-HAF est prévu pour novembre 2018.

En savoir plus

AdaptIVe − Automated Driving Applications & Technologies for Intelligent Vehicles

Les systèmes automatiques d'assistance au conducteur pourront à l'avenir contribuer à améliorer la sécurité routière en fournissant une aide optimale au conducteur et en réduisant les erreurs de conduite. A l'avenir, ces systèmes devraient également améliorer l'efficacité des transports. La conduite automatique permettra en effet une adaptation optimale de la vitesse des différents véhicules les uns par rapport aux autres, et donc une optimisation de l'ensemble du flux de circulation.
La vaste initiative de recherche "AdaptIVe" est prévue pour une durée de 42 mois, durant laquelle les partenaires du consortium développeront et testeront de nouvelles fonctions destinées aux véhicules particuliers et camions. Les activités englobent la conduite partiellement et hautement automatisée sur autoroute, en environnement urbain et durant les manœuvres de stationnement.
Le projet est axé sur une coopération idéale entre le conducteur et le système d'assistance, en faisant appel à des capteurs sophistiqués, des technologies automobiles coopératives et des algorithmes adaptatifs pour déterminer le degré idéal d'automatisation du véhicule en fonction de la situation présente.
Sept camions et un véhicule particulier comporteront différentes combinaisons de fonctions automatiques. Au-delà du développement technique, cette initiative vise également à étudier le contexte légal pour les constructeurs automobiles et les conducteurs, en termes notamment de responsabilité du fait des produits et de code de la route.
Dirigé par Volkswagen, le consortium de recherche européen se compose de dix constructeurs européens de premier plan, d'équipementiers, d'instituts de recherche et d'universités, ainsi que de petites et moyennes entreprises. Le projet dispose d'un budget de 25 millions d'euros et est financé par la Commission européenne.

Le consortium "AdaptIVe" se compose des partenaires suivants :

  • Constructeurs automobiles : Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft, BMW Forschung und Technik GmbH, Centro Ricerche Fiat SCPA, Daimler AG, Adam Opel AG, Peugeot Citroën Automobiles S.A., RENAULT s.a.s. represented by GIE Regienov, Volkswagen AG, Volvo Personvagnar AB, Volvo Group, Ford Research and Advanced Engineering Europe ;
  • Equipementiers : Robert Bosch GmbH, Continental, Delphi Deutschland GmbH ;
  • Instituts de recherche et universités : Bundesanstalt für Straßenwesen, Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt e. V., Institute of Communication and Computer Systems, Nederlandse Organisatie Voor Toegepast Natuurwetenschappelijk Onderzoek –TNO, Fundación para la Promoción de la Innovación, Investigación y Desarrollo Tecnológico en la Industria de Automoción de Galicia, Chalmers tekniska hoegskola, Rheinisch-Westfälische Technische Hochschule Aachen, University of Leeds, Lunds Universitet, Università degli Studi di Trento, Julius-Maximilians-Universität Würzburg ;
  • Petites et moyennes entreprises : Alcor, European Center for Information and Communication Technologies GmbH, WIVW Würzburger Institut für Verkehrswissenschaften GmbH.

En savoir plus

sim TD − Mobilité intelligente et sûre – Essai de terrain en Allemagne

Le projet de recherche sim TD vise à façonner la mobilité intelligente et sûre de demain en étudiant et testant la communication Car-to-X et ses applications.
Le projet sim TD prend également en compte les résultats de projets de recherche antérieurs. Des scénarios de trafic réalistes ont pour ce faire été intégrés dans une vaste infrastructure tout autour de Francfort, en Allemagne, dans le cadre d'un essai de terrain. L'objectif recherché était de créer les conditions politiques, économiques et technologiques d'une introduction réussie de la communication Car-to-X. Différentes fonctions sim TD ont également été évaluées lors de simulations de conduite et de trafic.

L'un des plus importants essais de terrain au monde mené dans le cadre du projet de recherche a permis de démontrer l'aptitude de la communication Car-to-X à faciliter la vie au quotidien. Les échanges d'informations entre les véhicules et entre les véhicules et l'infrastructure de transport peuvent largement contribuer à améliorer la sécurité, le confort et l'efficacité du transport routier.

sim TD est un projet communautaire rassemblant des constructeurs automobiles allemands majeurs, des équipementiers, des entreprises de communication, des instituts de recherche et des organismes publics. Le projet est financé et soutenu par les Ministères fédéraux de l'Economie et de la Technologie (BMWi), de la Formation et de la Recherche (BMBF), et des Transports, de la Construction et de l'Urbanisme (BMVBS).

En savoir plus

CONVERGE − COmmunication Network VEhicle Road Global Extension

Dans le cadre de l'initiative de recherche CONVERGE lancée le 1er août 2012, 14 partenaires issus de l'industrie automobile, de la branche électronique, des télécommunications et des logiciels, de la science ainsi qu'un exploitant d'infrastructure routière ont développé un réseau intégré Car-to-X qui interconnecte tous les acteurs en couvrant tous les niveaux de compétences et tous les systèmes.

Le projet s'est achevé mi-2015. Le projet était financé par les Ministères fédéraux de la Formation et de la Recherche (BMBF) et de l'Economie et de la Technologie (BMWi).

En savoir plus

V-Charge

Le projet V-Charge reposait sur la vision selon laquelle la mobilité allait considérablement évoluer au cours des années suivantes du fait de la nécessaire réduction des émissions de CO 2 et de la consommation d'énergie. Cette évolution nécessite de nouveaux concepts permettant de combiner au mieux les transports publics et individuels, ainsi que l'introduction de voitures électriques dont la recharge doit être coordonnée. Un scénario typique d'un tel concept serait par exemple la dépose automatique d'un véhicule devant une gare et la recharge de sa batterie sans que le conducteur ait à se soucier de chercher un emplacement de stationnement ou de recharger la batterie.

Ces nouveaux concepts de mobilité nécessitent notamment des technologies telles que la conduite automatisée dans des zones identifiées. L'objectif de ce projet était de développer un système de véhicule intelligent de ce type, c'est-à-dire une assistance au conducteur élargie en environnement urbain.

En savoir plus

Contact +33 (0)811 224 225
Lancer la requête
Motif de votre question
Suite
Votre message
Suite
Informations personnelles
Suite
Fermer
Salons et congrès

Venez y rencontrer
nos experts.

Accéder à la synthèse
Espace médias

Téléchargez des informations complémentaires sur le sujet.

Informations complémentaires
Communiqués de presse et photos Accéder au portail presse Bosch
Espace médias
Synthèse des sujets abordés et communiqués de presse